Adapter ses exportations aux changements climatiques

19 juillet 2022

Face au contexte climatique et à la hausse du coût des matières premières, les entreprises et PME peuvent générer des opportunités pour trouver de nouvelles pistes de développement!

Containers et wagons ferroviaires en attente d'expédition dans une zone industrielle
Le prix des matières brutes a augmenté de 56% entre janvier 2021 et mai 2022 pour les fabricants canadiens

L’impact des changements climatiques n’est pas négligeable. Selon le dernier rapport publié le 4 avril 2022 par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), organe de l’ONU regroupant 195 États, entre 3.3 et 3.6 milliards d’humains vivent dans des conditions hautement vulnérables aux changements climatiques.  

Sur un plan strictement économique, l’exploitation des ressources naturelles mondiales contribue à la hausse des coûts des matières brutes. En effet, selon Statistiques Canada, le prix de ces ressources obtenues par des fabricants canadiens a augmenté de 56% entre janvier 2021 et mai 2022. 

Repenser son modèle d’affaires pour l’adapter au contexte climatique

Face à une telle crise globale et des rouages économiques fortement ancrés dans les pratiques d’affaires traditionnelles, il peut être difficile de concevoir des actions pouvant être prises sur une échelle entrepreneuriale.  

Pourtant, il est possible de revoir son modèle d’affaires à travers l’angle du développement durable, notamment à l’aide de la matrice du modèle d’affaires responsable, développé conjointement par des professeurs de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval. 

Matrice du modèle d’affaires responsable, outil de modélisation d’affaires sur les défis du développement durable
Tutoriel de la matrice du modèle d’affaires responsable de l’Université Laval


La matrice du modèle d’affaires responsable est un outil de modélisation d’affaires qui intègre une réflexion approfondie sur les défis du développement durable. 

Elle est la référence pour quiconque souhaite planifier la création d’une entreprise, ou plus généralement d’un projet, en respectant les exigences économiques, sociales et environnementales du XXIe siècle. 

L’économie circulaire comme modèle d’affaires 

Un exemple concret de l’application des pratiques de développement durable au cœur des activités d’une entreprise est celui de Loop Mission qui produit et distribue des breuvages tout en luttant contre le gaspillage alimentaire.  

Produits Mission Loop avec logo
Produits Loop (source: site internet de Loop Mission)

La collecte puis la réutilisation par Loop Mission des fruits invendus en épicerie ou dans la chaine d’approvisionnement de l’industrie alimentaire afin d’en produire des jus pressés à froid permet d’offrir des boissons innovantes et éthiquement responsables. 

Ce type de pratique permet d’observer une réduction des coûts d’approvisionnement dans le cadre d’un modèle d’économie circulaire ainsi qu’une amélioration du positionnement de l’entreprise. 

Appliquer la même logique pour ses exportations

Pour sa part, afin de renforcer la compétitivité des entreprises et PME manufacturières pour l’augmentation des ventes à l’international, Excellence industrielle Saint-Laurent participe à un projet collaboratif avec d’autres organisations de promotion des exportations, les ORPEX, ayant pour objectif d’accompagner des entreprises à travers l’implantation de pratiques d’affaires responsables.  

Hormis le soutien à l’implantation des pratiques d’affaires responsables, les ORPEX et des experts du développement durable fourniront aux entreprises intéressées un : 

  • Diagnostic de niveau de développement durable et de commercialisation 
  • Rapport de positionnement accompagné de recommandations 
  • Plan d’action détaillé incorporant de potentielles sources de financement. 

Le projet, présentement en phase de recrutement des entreprises, offrira un accompagnement personnalisé de 12 mois.  

Vous êtes intéressés à développer ce type d’approche vous permettant à terme de mieux produire et exporter tout en obtenant de nouveaux financements? Contactez Lydia Cappelli, commissaire à l’exportation pour discuter de cette opportunité.