Pourquoi le processus de décarbonation est-il important pour les entreprises?

19 juillet 2022

Nous sommes tous témoins des impacts du réchauffement. Les effets des changements climatiques se font ressentir année après année avec la multiplication et l’intensification des évènements météorologiques extrêmes.

Cheminées d'usine crachant dans le ciel des gaz à effet de serre sur fond de terre craquelée par le réchauffement climatique
Les entreprises ont avantage d’agir sur la réduction de leurs émissions gaz à effet de serre et à amorcer une décarbonisation

Leurs répercussions conduisent de nombreuses personnes dans des situations de vulnérabilité. Pour faire face à la crise climatique actuelle, il est nécessaire d’accélérer la cadence dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), principaux responsables des changements climatiques. Dans cette lutte, les entreprises ont un rôle clé à jouer pour l’atteinte des objectifs climatiques fixés au niveau mondial, national et local.  

Une réalité encore loin des objectifs

L’Accord de Paris qui a été adopté lors de la COP21 en 2015 marque un tournant dans la lutte contre le réchauffement climatique puisqu’il engageait tous les pays du monde à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à maintenir le réchauffement sous la barre des 2°C, idéalement à moins de 1.5°C.  

Pour y parvenir, les États cherchent à atteindre l’objectif zéro émission nette, autrement dit, réduire les émissions de GES de telle sorte que les niveaux soient très proches de zéro, d’ici 2050. 

Eoliennes electricite renouvelable
Les États cherchent à réduire les émissions de GES pour limiter les effets du réchauffement climatique.

Cependant, malgré les mesures adoptées, le Groupe d’experts intergouvernemental sur le climat (GIEC), dans son sixième rapport d’évaluation, souligne l’évolution inquiétante du réchauffement climatique et prédit des conséquences catastrophiques à l’échelle mondiale. De ce fait, des mesures pour réduire fortement les émissions de GES sont impératives afin de gérer la crise climatique.  

Les industries, dont les processus de production émettent de grandes quantités de GES, ont l’opportunité d’apporter leur pierre à l’édifice dans la lutte contre les changements climatiques en réduisant leurs émissions grâce à la décarbonation. 

Pourquoi est-il utile pour les entreprises de considérer leur décarbonation?

La décarbonation consiste à mettre en place des mesures et techniques pour limiter l’empreinte carbone d’un pays, d’un secteur d’activité ou d’une entreprise. En tant qu’entreprise, investir dans la réduction de ses émissions de GES contribue à lutter contre les changements climatiques et améliorera aussi sa compétitivité au sein d’un marché en transformation. 

gestionnaires de travaux discutent
Certaines technologies pour limiter l’empreinte carbone d’une entreprise lui permettent aussi d’améliorer sa compétitivité.

En ligne avec les objectifs de l’Accord de Paris, le Canada, de même que le Québec, se sont engagés à atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Différents outils ont été mis en place tels que la Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité, la taxe fédérale sur le carbone et le marché du carbone Québec-Californie pour réguler les émissions. Cependant, avec l’évolution actuelle du climat, un resserrement de la règlementation pourrait s’opérer sur le moyen terme, ce qui impacterait fortement les entreprises qui n’auraient pas entamé leur démarche de décarbonation. 

Le cercle vertueux de la décarbonation en entreprise

En plus d’agir sur des enjeux environnementaux, la décarbonation présente de nombreux avantages : 

  • Elle entraine une réduction des coûts grâce à la diminution de la quantité de déchets et de la consommation d’eau et d’énergie,
  • Elle permet d’accéder à des partenariats et aux financements. De plus en plus de partenaires et investisseurs évaluent et surveillent les entreprises avec lesquelles ils s’impliquent ,
  • Le risque lié à un durcissement de la réglementation concernant les émissions de GES est moindre pour les entreprises ayant déjà entrepris une démarche de décarbonation, alors que celles qui auront accumulé un retard se verront pénalisées. 
panneau solaire photovoltaïque gestion énergie écologique
La décarbonation en entreprise possède plusieurs avantages, notamment la réduction des coûts de la consommation d’eau et d’énergie

Décarboner sa chaîne de valeur 

L’atteinte de l’objectif de zéro émission nette pour 2050 repose essentiellement sur la transformation de notre économie émettrice de GES grâce à la mise en place d’alternatives plus vertes et l’innovation.   

Les entreprises ont donc aussi un rôle crucial à jouer dans la lutte contre les changements climatiques en décarbonant leur chaîne de valeur afin de limiter leurs émissions de GES. Avant de se lancer dans la mise en place d’actions de réduction, il est essentiel de quantifier les émissions de l’entreprise, qui sont répartis en trois catégories – les portées 1, 2 et 3 –, afin d’identifier les priorités sur lesquelles agir dans un premier temps et élaborer des mesures efficaces en lien avec les cibles climatiques mondiales. 

Alors, comment s’y prendre ? 

Pour entamer le processus de décarbonation, la première étape consiste à effectuer un bilan GES afin de cartographier les émissions liées la fabrication d’un produit. 

Le Greenhouse gaz protocol (GHGP) décline les émissions de gaz à effet de serre en trois catégories nommées portées, scopes en anglais : 

  • La portée 1 qui regroupe toutes les émissions directes produites par les équipements, les installations et la flotte de véhicules appartenant à l’entreprise ,
  • La portée 2 rassemble les émissions indirectes générées par la production de l’énergie achetée et utilisée par l’entreprise,
  • La portée 3 représente les autres émissions indirectes produites en amont et en aval de la chaine de valeur de l’entreprise, de l’achat de matières premières à la fin de vie des produits vendus. La quantification de cette dernière peut s’avérer plus complexe que celles des deux portées précédentes du fait du nombre de données à prendre en compte et de la difficulté à les collecter, étant donné qu’elles ne sont pas sous le contrôle de l’entreprise. 

Le bilan GES ainsi effectué permettra d’identifier les principales sources d’émissions sur lesquelles il faudra agir pour permettre un grand impact sur la réduction.  Pour concrétiser cela, un plan comportant des actions à mettre en place et des cibles basées sur la science climatique, Science-based targets (SBTs) en anglais, pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris devra être élaboré. 

Si, malgré ces efforts, la carboneutralité ne peut être atteinte, l’entreprise peut se tourner vers la compensation carbone qui consiste à investir dans des projets de réduction ou de séquestration de GES pour contrebalancer le restant de ses émissions. 

Prenez de l’avance sur vos concurrents, contactez Sylvain Foulon, commissaire en développement durable pour discuter de votre décarbonation.